Papillons de Nuit

Le Festival

Le Festival

C’est l’histoire d’un petit bourg au cœur du bocage normand et d’une joyeuse équipe de passionnés

Avec plus de 600 000 personnes accueillies depuis le début de l’aventure, Papillons de Nuit se conçoit comme une grande famille ! L’association R.O.C. en Baie, qui organise le festival, c’est plus de 1 300 bénévoles (de 15 à 90 ans), 2 salariés et 28 membres travaillant ensemble pour offrir au public une parenthèse musicale, généreuse et chaleureuse.

En quatorze ans, les grands artistes ont côtoyé tantôt les jeunes pousses du rock, tantôt la fine fleur de l’électro, tout en faisant la part belle à une scène locale florissante. Stromae, David Guetta, Iggy Pop, Gossip, Madness, Texas, Jacques Dutronc, Renaud, Phoenix, Jean-Louis Aubert, -M-, Tryo, Yannick Noah, Olivia Ruiz, Mika et bien d’autres ont ainsi permis au festival d’être reconnu comme le plus grand événement musical de Normandie, bien que la volonté soit de rester une manifestation conviviale à taille humaine.

Il était une fois…

Une fine équipe de passionnés qui aimait le goût du risque ! Monter un festival de musiques actuelles dans un village de moins de 500 habitants, dans une zone de revitalisation rurale, pouvait sembler relever de l’utopie ou de la folie douce. Pour autant, quelques années passées à organiser un concert annuel avaient fini par attirer plus de 1 000 personnes. C’est ainsi qu’en 2001, la première édition du festival a lieu et attire 10 000 spectateurs. L’objectif premier est d’insuffler une dynamique culturelle dans cette région menacée de désertification, loin des grandes zones urbaines. Quinze ans plus tard, le festival accueille plus de 70 000 spectateurs.

L’événement est devenu un modèle d’engagement bénévole et est parvenu à redynamiser la région tant culturellement que socialement et économiquement. Papillons de Nuit, c’est un événement incontournable dans la région, dont la renommée ne cesse de grandir.
Le poids culturel du festival est incontestable, renforcé en outre par le fait que Papillons de Nuit reste l’un des festivals les plus accessibles en terme de tarifs pratiqués, puisque le prix d’un pass 3 jours représente à peu près celui d’une place de concert en Zénith.

Ils sont venus à P2N

 

Les valeurs P2N

LA VOLONTÉ ORIGINELLE

Dès 2001, l’objectif du festival est clairement défini : créer un événement fédérateur dans une région menacée de désertification, loin des grandes zones urbaines où la culture et le dynamisme sont de mise. Le festival aurait pu être bien différent, l’engagement et les motivations seraient restés les mêmes :

  • contrebalancer le poids culturel des grandes agglomérations face aux villages et cantons être un acteur et un moteur de l’essor culturel en campagne
  • développer le lien social intergénérationnel et les collaborations interrégionales fortes
  • revitaliser et animer les zones rurales
  • soutenir les jeunes formations musicales de la région
  • proposer des projets culturels annexes durant l’année

L’idée première était donc bien de proposer un événement qui servirait de socle à une volonté plus large de redynamisation de la région, tant culturellement que socialement ou économiquement.

LE LIEN SOCIAL

Au coeur du festival, il en est sans aucun doute le principal moteur. Loin des clivages géographiques traditionnels de village, de canton, de département ou de région, le festival se veut depuis le départ un événement fédérateur. A travers l’engagement bénévole, il souhaite aider les gens à se connaître, se rencontrer, échanger. Avec plus de 1 300 bénévoles (soit le double de la population de Saint-Laurent-de-Cuves !), le festival a réussi son pari d’intégrer la population locale à la réussite de l’événement. Un attachement profond est lié entre ces bénévoles et Papillons de Nuit, qui devient plus que jamais « leur » festival.

LE POIDS ÉCONOMIQUE

Au cours des quatorze dernières années, le poids économique du festival s’est considérablement accru ; son budget est en effet passé de 150 000 € en 2001 à plus de 2 000 000 € aujourd’hui. Hormis la programmation, qui représente environ un tiers du budget, les deux autres tiers sont ainsi dépensés dans un rayon de cent kilomètres autour du festival, la préférence étant toujours donnée aux entreprises locales. A cela s’ajoutent également toutes les dépenses sur place des festivaliers, soit environ 2 000 000 € supplémentaires injectés dans le commerce local.

En outre, en plus d’avoir créé deux postes permanents (administration et communication) et d’avoir contribué à la création de deux entreprises (de régie technique et de graphisme), le festival est devenu pour la plupart de ses fournisseurs le partenaire principal et il représente le temps fort de l’année pour certaines activités.

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Depuis 2008, un effort particulier est fait sur le développement durable. De nombreuses innovations ont donc été développées afin d’ancrer le festival dans une logique de respect et de protection de l’environnement :

  • mise à disposition de navettes au départ de plusieurs villes du département
  • billet TER à 10 €
  • développement du covoiturage
  • installation de toilettes sèches
  • utilisation d’accessoires alimentaires biodégradables (touillettes à café, barquettes à frites, assiettes, couverts…)
  • tri sélectif
  • multiplication des poubelles sur et en-dehors du site (camping, parkings)
  • sensibilisation des festivaliers au respect de l’environnement avec la distribution de sacs poubelle sur le camping et la mise en place d’une signalétique spécifique
  • utilisation des gobelets réutilisables en partenariat avec Ecocup

Toutes ces actions ont permis au festival d’offrir au public un site plus propre et d’accroître sa part de déchets biodégradables et recyclables.